3 Septembre 1928 Alexander Fleming découvre la pénicilline

3 Septembre 1928 Alexander Fleming découvre la pénicilline

Le 3 septembre 1928, le docteur Alexander Fleming, 47 ans, de retour de vacances, retrouve son laboratoire de Saint-Mary’s Hospital, à Londres.

Il constate que les boîtes de Petri, où il faisait pousser des staphylocoques (bactéries), ont été envahies par des colonies cotonneuses d’un blanc verdâtre. C’est qu’elles ont été contaminées par les souches d’un champignon microscopique, le penicillium notatum, qu’utilisait son voisin de paillasse.

Avant de les jeter, Fleming y jette un coup d’oeil et s’aperçoit qu’autour des colonies de champignons, ses staphylocoques ne se sont pas développés ! L’esprit en éveil, le savant établit un lien entre ce phénomène d’apparence anodine et ses travaux de recherche sur les substances antibactériennes.

Il émet alors l’hypothèse qu’une substance sécrétée par les champignons est responsable de l’absence de bactéries autour d’eux. Il l’appelle aussitôt « pénicilline ».

L’année suivante, Fleming publie le compte-rendu de sa découverte. Il a la prescience de son importance scientifique mais n’en mesure  pas encore l’immense portée. Pendant une dizaine d’années, la pénicilline ne va servir qu’à isoler en laboratoire la bactérie B. influenzae, qui seule résiste à son action.

Partager cette publication

Laisser un commentaire


HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com