1er MAI 1886 Les origines de la “Fête du travail”

1er MAI 1886 Les origines de la “Fête du travail”

Le 1 Mai est un jour férié légal d’après l’Article L.3133-1 du Code du travail. Pas seulement en France, mais dans plusieurs pays du monde, la journée du 1 Mai est une journée internationale de revendication des travailleurs. Selon la loi dans l’Article L.3133-4 du Code du travail, le 1 Mai est un jour férié chômé. Le premier mai, une grève générale fut lancée à Chicago par des travailleurs qui demandaient une journée de travail de huit heures. Une manifestation de grévistes sur la place Haymarket est violemment réprimée par la police locale, et huit organisateurs anarchistes sont arrêtés et inculpés. Cinq de ceux-ci furent condamnés à mort pour soi-disant avoir incité des militants à lancer une bombe sur des agents de police durant l’émeute. Quatre furent pendus publiquement et un s’enleva la vie avant l’exécution.
L’émeute de Haymarket est historiquement reconnue comme étant le symbole du Premier Mai et de la lutte des travailleurs pour leur émancipation.

La fête du Travail est le nom de plusieurs fêtes qui furent instituées à partir du xviiie siècle pour célébrer les réalisations des travailleurs.

La fête du travail est chômée (fériée) dans certains pays comme la Belgique, l’Allemagne, la France, l’Italie ou encore le Luxembourg.

On peut remarquer des différences dans plusieurs pays sur la façon dont la fête du travail est pratiquée. Au Canada et aux États-Unis, la fête du travail est un jour férié du mois de septembre 1,2. En Australie, elle est fêtée à différentes dates proches du printemps ou de l’automne.

Partager cette publication

Laisser un commentaire


HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com