3 JUILLET 1964 Naissance de Marie-Jo Thério

3 JUILLET 1964 Naissance de Marie-Jo Thério

Marie-Jo Thério est née à Moncton au Nouveau-Brunswick. À la fois comédienne et chanteuse, Marie-Jo Thério a néanmoins choisi ces dernières années d’axer davantage son énergie sur sa carrière d’auteure-compositeure-interprète. Tout commence au Nouveau-Brunswick où, dès l’âge de 10 ans, on l’inscrit à des cours de piano. Trois ans plus tard, la jeune fille compose déjà ses chansons puis, à l’orée de la majorité, quitte Moncton pour venir tenter sa chance à Montréal.
Marie-Jo Thério débute dans le circuit des boîtes à chansons. Mais Marie-Jo Thério va avant tout être connue du public comme comédienne alors qu’elle obtient un rôle dans la populaire télésérie «Chambre en ville». Ce n’est que trois ans plus tard qu’elle aura enfin l’occasion de lancer son premier disque, «Comme de la musique», qui présente une femme intense et originale, particulièrement en spectacle. Sa participation au Festival d’été de Québec en 1996 lui vaut l’attention de Georges Moustaki, qui la choisit pour faire la première partie de son prochain spectacle, au casino de Paris. Après plusieurs allers-retours Europe-Québec ainsi qu’un film tourné en Acadie, l’auteure-compositeure-interprète se remet à l’écriture, ce qui donne naissance à «La Maline» (1999), un album très estimé par la critique et d’où se démarquent les chansons «Arbre à fruits» et «Café Robinson». Ce succès lui permet notamment de séduire un plus large public et de visiter les Antilles et le Vietnam, entre autres. Parallèlement, elle joue pour Rodrigue Jean dans «Full Blast». L’Acadienne habite aujourd’hui la France. Elle est la première Canadienne à signer avec l’étiquette française Naïve pour son dernier disque, «Les matins habitables» (2005) qui comprend des reprises des chansons «Arbre à fruits» et «Café Robinson» ainsi que sa propre version d’«Évangéline» de Michel Conte.

Née en Acadie en 1965, Marie-Jo étudie tôt le piano, joue dans une troupe de théâtre pour enfants. La famille de sa mère a quitté l’Acadie pour les usines du Massachusetts à la fin des années 20, pour revenir à Memramcook, village où Jeannita LeBlanc est née.

Comme tant d’autres familles lors de la déportation, la famille Thériault a subi de nombreuses migrations, pour aboutir à Baie Sainte Anne, village de pêcheurs dans le comté de Kent.

Marie-Jo nait à Shédiac, grandit à Moncton où elle fuit petit à petit l’univers du piano classique pour explorer à l’adolescence des premières chansons. Son frère Marc fait alors partie d’un groupe Punk (Syntax Error).
A 17 ans, elle part vivre à Montréal, se produit régulièrement dans des boites à chanson, étudie en littérature à, puis en théâtre au 
Conservatoire d’art dramatique, d’où elle est mise à la porte en 88. Elle retourne alors à Moncton jouer dans une pièce de théâtre, dont elle signe les musiques. Puis, invitée par des amis, elle participe à un spectacle Brecht-Weill (Les 7 pêchés capitaux).

Partager cette publication

Laisser un commentaire


HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com